Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
112 Abonnés
Nouvelles classées
+ Année 2017
 -  Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Archives revue
Infos
Visites

 223295 visiteurs

 4 visiteurs en ligne


Mgr Van Cauwelaert est parti - par webMaster le 21/08/2016 @ 19:02

 

 

Mgr Van Cauwelaert s’en est allé

 

Il avait 102 ans quand il est parti, et a laissé une trace bien visible aussi bien dans l’Église du Congo que dans l’Église Universelle. Il avait été en effet, un membre très actif lors du Concile Vatican II en 1960, et ensuite, comme consulteur pour la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples à Rome.

En 1959, il devient le premier évêque d’Inongo dans la Province du LAC en RDC. Il mit alors tout son dynamisme pour promouvoir la langue locale « lingala » dans la liturgie, ainsi que pour la promotion d’un laïcat adulte et formé. Fidèle à ses conviction, et âgé à peine de 53 ans en 1967, il est le premier évêque européen à démissionner en faveur d’un évêque congolais. Il sera également d’une aide précieuse pour Mgr Laurent Monsengwo, l’actuel cardinal de Kinshasa et membre du « groupe des 8 » chargé par le Pape François de la réforme de la Curie romaine.

De retour en Belgique, il s’engage dans le Mouvement Pax Christi dont il sera le vice-président de l’aile flamande pendant de nombreuses années, et à ce titre visitera de nombreuses ONG actives dans les pays du Sud. Comme religieux missionnaire, il assumera également la tâche de président du Comité des Instituts Missionnaires à Bruxelles.

Il était resté d’une vigueur physique et intellectuelle remarquables jusqu’à l’approche de son centenaire. À cette occasion, un livre écrit par des personnes qui l’ont connu, reprend non seulement les épisodes de sa vie, mais aussi plusieurs de ses écrits. Il est disponible en français et en flamand à CICM chaussée de Ninove (02/526 14 00). Quand on lui parlait de tout ce qu’il avait réalisé au cours de sa vie, il répondait très simplement : Je n'étais pas seul, ce sont les autres qui ont tout réalisé. Et c’est vrai qu’il a été à la base de nombreux engagements dans le monde et dans l’Eglise.

 Il s’est éteint paisiblement au mois d’août, et c’’est à Schilde qu’il repose actuellement au milieu de centaines de ses confrères.