Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
116 Abonnés
Nouvelles classées
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
 -  Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Archives revue
Infos
Visites

 229872 visiteurs

 4 visiteurs en ligne


6° Forum Social Africain à Kinshasa ce 18 janvier - par webMaster le 19/01/2013 @ 16:30

← Le 6ème Forum Social Africain – Des alternatives pour des droits essentiels

Près de 5.000 personnes ont marché à Kinshasa à l’ouverture de 6ème Forum Social Africain

Publié le 18 janvier 2013 par La voix du Paysan Congolais

Sous un soleil accablant, des délégations des Mouvements de la Société Civile de la RDC, des pays africains ainsi que d’autres pays du monde et de la diaspora africaine ont bravé la chaleur en participant à la marche le 17 janvier 2013 sous forme de caravane. Cette longue marche dans les artères de la ville de Kinshasa a marqué l’ouverture du 6 ème Forum Social Africain qui se tient au Jardin Botanique de Kinshasa du 17 au 20 Janvier 2013.

C’est vers 10 heures qu’une longue file des personnes avec des banderoles, pancartes…., à la main, sous une forte animation de la fanfare, a quitté la place dite « Kimpwanza » qui signifie indépendance et s’est dirigée vers une autre place dite de la Victoire en remontant l’avenue Kasa-Vubu avant d’atteindre le point de chute situé à la place du Cinquantenaire devant le Palais du Peuple en passant par le Boulevard Triomphal.

Voir les photos sur  https://www.facebook.com/LaVoixduPaysanCongolais

Selon les organisateurs du Forum  social africain, près de 5.000 personnes ont pris part à cette longue marche avec  de différents  messages  dans les banderoles où on pouvait lire : « Non la marchandisation de l’enseignement ; Halte aux pillages des ressources naturelles ; Promouvoir l’agriculture familiale pour nourrir l’Afrique ; Non à la balkanisation de la RDC ; Relever le budget de l’agriculture à 10 % »…

Il y a eu aussi  une forte mobilisation des forces vives y compris des jeunes et des femmes qui entendent discuter sur leurs problèmes spécifiques avant de proposer des alternatives.

A l’issue de cette marche, le journal La Voix du Paysan Congolais a recueilli quelques impressions de participants. Pour Bober Bokuba, Président de la Mutuelle de santé de Lingwala, MUSALING, il faudrait faire  le plaidoyer pour la promulgation de la loi qui devra régir les mutuelles de santé. C’est la ligne de combat choisie par les mutuelles de santé toujours régies par une loi ancienne datant du 15 avril 1958. « Une loi caduque qui ne répond pas aux réalités actuelles avec la pauvreté accrue et la déliquescence des infrastructures sociales.

Selon Modeste Ndongala, président de l’Union nationale des travailleurs du Congo, UNTC,  ce forum est un cadre d’échanges  et de discussions très capitales pour les forces sociales.  Il va les aider à dégager  des points de convergence pouvant permettre l’amélioration des conditions sociales des travailleurs  congolais.

Pour Paluku Mivimba, Président de la CONAPAC,  les gouvernements africains doivent  prendre conscience en mettant sur pied de bonnes politiques agricoles pour que l’agriculture soit le moteur de développement de l’Afrique.  Il a affirmé que l’agriculture familiale peut nourrir toute l’Afrique.

Pour Jean Jacques Mafuala, les kinois vivent dans un environnement  généralement malsain qui se trouve à la base de plusieurs maladies comme la malaria, la fièvre typhoïde… Ils entendent interpeller les députés nationaux sur la nécessité d’élaborer un projet de loi sur la santé.

Placé sous le thème principal : «L’Afrique des peuples en marche vers un Autre Monde de Justice Sociale, d’Égalité, de Paix et de Démocratie», le 6 ème Forum Social Africain poursuit les principaux objectifs suivants : « Appuyer la consolidation du processus du Forum Social Africain par une grande mobilisation des peuples africains à la construction participative de nouvelles alternatives pour le développement harmonieux de l’Afrique dans la dignité et la totale liberté des choix populaires en matière politique, économique et sociale; Développer une solidarité africaine à l’égard de la population congolaise dans sa lutte pour une société pacifique, démocratique et de justice sociale.

Lire également Le 6ème Forum Social Africain – Des alternatives pour des droits essentiels

A partir de cette deuxième journée de travail, après la présentation des délégués venus de la RDC, Kenya, Nigéria, Sénégal, Burundi, Zambie, France, Belgique, Bénin…, les axes de travail tournent autour de 8 points suivants, à savoir  : Participation Citoyenne et Culture Démocratique: Élections, bonne gouvernance, Décentralisation, etc; Ressources naturelles et qualité de vie : gestion et redistribution des ressources naturelles, protections des exploitants artisanaux, minerais de sang, etc; Santé, Droits Sociaux et Protection Sociale : Travail Décent, Logement, Accès aux soins de santé et accès aux services sociaux de base de qualité, mutuelles de santé, scolarité, mobilité, etc; Mouvements Paysan et Souveraineté alimentaire : Agriculture familiale, politiques agricoles, structuration paysanne, importations des produits vivriers, questions foncières et accaparement des terres; Paix, sécurité et cohabitations pacifiques : Guerres de la RDC, du Mali, du Soudan; de la Centre Afrique, du Tchad et d’ailleurs; sécurité des biens et des personnes; Intégrations et Migrations africaines, les expériences de règlements de conflit ; Coopération Internationale et Rapports Nord-Sud et Sud-Sud : Les crises, Luttes contre les inégalités et les injustices, Dettes, Migrations, La Justice Climatique APE et FED, L’efficacité de l’aide et du Développement, relations de l’Afrique avec la Chine, l’occident, l’Asie et l’Amérique Latine, la diplomatie populaire, etc, Droits des Femmes et des Jeunes : Luttes contre les violences faites aux femmes, santé de reproduction, Avenir de la Jeunesse, Sport marchandise, etc ; Avenir des Mouvements Sociaux en Afrique et Agenda Africain au Forum Social Mondial Tunis 2013.

Au cours de travaux, les participants vont analyser les causes de la dégradation sociale et économiques en Afrique et proposer des alternatives en construisant des alliances avec les organisations de toute l’Afrique. Il y a aussi plusieurs stands où les organisations paysannes et les structures d’appuis exposent leurs réalisations, des produits agricoles et autres fruits de l’artisanat congolais.

 

C’est vers 10 heures qu’une longue file des personnes avec des banderoles, pancartes…., à la main, sous une forte animation de la fanfare, a quitté la place dite « Kimpwanza » qui signifie indépendance et s’est dirigée vers une autre place dite de la Victoire en remontant l’avenue Kasa-Vubu avant d’atteindre le point de chute situé à la place du Cinquantenaire devant le Palais du Peuple en passant par le Boulevard Triomphal.

Voir les photos sur  https://www.facebook.com/LaVoixduPaysanCongolais

Selon les organisateurs du Forum  social africain, près de 5.000 personnes ont pris part à cette longue marche avec  de différents  messages  dans les banderoles où on pouvait lire : « Non la marchandisation de l’enseignement ; Halte aux pillages des ressources naturelles ; Promouvoir l’agriculture familiale pour nourrir l’Afrique ; Non à la balkanisation de la RDC ; Relever le budget de l’agriculture à 10 % »…

Il y a eu aussi  une forte mobilisation des forces vives y compris des jeunes et des femmes qui entendent discuter sur leurs problèmes spécifiques avant de proposer des alternatives.

A l’issue de cette marche, le journal La Voix du Paysan Congolais a recueilli quelques impressions de participants. Pour Bober Bokuba, Président de la Mutuelle de santé de Lingwala, MUSALING, il faudrait faire  le plaidoyer pour la promulgation de la loi qui devra régir les mutuelles de santé. C’est la ligne de combat choisie par les mutuelles de santé toujours régies par une loi ancienne datant du 15 avril 1958. « Une loi caduque qui ne répond pas aux réalités actuelles avec la pauvreté accrue et la déliquescence des infrastructures sociales.

Selon Modeste Ndongala, président de l’Union nationale des travailleurs du Congo, UNTC,  ce forum est un cadre d’échanges  et de discussions très capitales pour les forces sociales.  Il va les aider à dégager  des points de convergence pouvant permettre l’amélioration des conditions sociales des travailleurs  congolais.

Pour Paluku Mivimba, Président de la CONAPAC,  les gouvernements africains doivent  prendre conscience en mettant sur pied de bonnes politiques agricoles pour que l’agriculture soit le moteur de développement de l’Afrique.  Il a affirmé que l’agriculture familiale peut nourrir toute l’Afrique.

Pour Jean Jacques Mafuala, les kinois vivent dans un environnement  généralement malsain qui se trouve à la base de plusieurs maladies comme la malaria, la fièvre typhoïde… Ils entendent interpeller les députés nationaux sur la nécessité d’élaborer un projet de loi sur la santé.

Placé sous le thème principal : «L’Afrique des peuples en marche vers un Autre Monde de Justice Sociale, d’Égalité, de Paix et de Démocratie», le 6 ème Forum Social Africain poursuit les principaux objectifs suivants : « Appuyer la consolidation du processus du Forum Social Africain par une grande mobilisation des peuples africains à la construction participative de nouvelles alternatives pour le développement harmonieux de l’Afrique dans la dignité et la totale liberté des choix populaires en matière politique, économique et sociale; Développer une solidarité africaine à l’égard de la population congolaise dans sa lutte pour une société pacifique, démocratique et de justice sociale.

Lire également Le 6ème Forum Social Africain – Des alternatives pour des droits essentiels

A partir de cette deuxième journée de travail, après la présentation des délégués venus de la RDC, Kenya, Nigéria, Sénégal, Burundi, Zambie, France, Belgique, Bénin…, les axes de travail tournent autour de 8 points suivants, à savoir  : Participation Citoyenne et Culture Démocratique: Élections, bonne gouvernance, Décentralisation, etc; Ressources naturelles et qualité de vie : gestion et redistribution des ressources naturelles, protections des exploitants artisanaux, minerais de sang, etc; Santé, Droits Sociaux et Protection Sociale : Travail Décent, Logement, Accès aux soins de santé et accès aux services sociaux de base de qualité, mutuelles de santé, scolarité, mobilité, etc; Mouvements Paysan et Souveraineté alimentaire : Agriculture familiale, politiques agricoles, structuration paysanne, importations des produits vivriers, questions foncières et accaparement des terres; Paix, sécurité et cohabitations pacifiques : Guerres de la RDC, du Mali, du Soudan; de la Centre Afrique, du Tchad et d’ailleurs; sécurité des biens et des personnes; Intégrations et Migrations africaines, les expériences de règlements de conflit ; Coopération Internationale et Rapports Nord-Sud et Sud-Sud : Les crises, Luttes contre les inégalités et les injustices, Dettes, Migrations, La Justice Climatique APE et FED, L’efficacité de l’aide et du Développement, relations de l’Afrique avec la Chine, l’occident, l’Asie et l’Amérique Latine, la diplomatie populaire, etc, Droits des Femmes et des Jeunes : Luttes contre les violences faites aux femmes, santé de reproduction, Avenir de la Jeunesse, Sport marchandise, etc ; Avenir des Mouvements Sociaux en Afrique et Agenda Africain au Forum Social Mondial Tunis 2013.

Au cours de travaux, les participants vont analyser les causes de la dégradation sociale et économiques en Afrique et proposer des alternatives en construisant des alliances avec les organisations de toute l’Afrique. Il y a aussi plusieurs stands où les organisations paysannes et les structures d’appuis exposent leurs réalisations, des produits agricoles et autres fruits de l’artisanat congolais.