Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
112 Abonnés
Nouvelles classées
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
 -  Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Archives revue
Infos
Visites

 223295 visiteurs

 4 visiteurs en ligne


Décès P. Waimbaumont Malmedy - par webMaster le 30/01/2013 @ 10:39

 

 

Ce mercredi 30 janvier matin est un  jour de tristesse mais aussi de reconnaissance. Notre ami P.Charles Waimbommont  est enterré à Malmedy. Nous sommes des milliers de Belges et étrangers à avoir connu et apprécié ce "monstre" de l'animation missionnaire en Belgique.

Charles n'est jamais "parti en Mission", mais il a été un très grand Missionnaire. Jeune prêtre du diocèse de Liège, animé par le souci de la Mission, il est animateur missionnaire pour "Missio". Il sillonne les écoles de la région pour y établir des équipes missio/jeunes.

Durant des années, ces équipes jeunes et adultes s'organiseront pour la récolte d'argent, mais surtout pour la confection et la vente des célèbres "gauffres missionnaires". A cette époque, Charles se déplaçait essentiellement en bus et en train, mais bien souvent, il était pris en "stop" par des connaissances. Et à cette époque, bien de Scheutistes collaborèrent avec lui pour les différentes animations et pour le transport de matériel.

Et le clou de son action, fut sans aucun doute, l'organisation à Farnières des "Sessions Missionnaires Jeunes" : S.M.J. Trois fois par an, ces camps rassemblaient entre 30 et 50  jeunes âgés de 14-17 ans dans une ambiance extraordinairement dynamique.

Son secret ? D'abord faire confiance à ces jeunes, il les responsabilisait pour l'animation. Ensuite il y avait son secret de découvrir des "perles" pour venir témoigner d'un aspect de la vie missionnaire. Il y avait également le "secret" qui planait sur ce que les jeunes se disaient entre eux et qui leur donnait énormément de confiance. 

Charles avait l'art de convaincre, à son sourrir, personne ne savait résister et il pouvait ainsi s'entourer de nombreuses bonnes volontés.Il faut cependant préciser qu'il a su profiter et du lieu de recrutement des jeunes (région Malmedy et environs de Liège) ainsi que de son époque. En effet, pour beaucoup de jeunes à l'époque et de ces régions, ces camps étaient l'unique possibilité de faire des activités garçons/filles. Et l'art de Charles a été de profiter de ces occasions.

Evidemment, comme tout être humain, Charles avait aussi ses défaut. Le plus grand (qui n'est que l'autre face d'une grande qualité) il l'a entendu plusieurs fois malgré un début de surdité : Charles, t'es plus têtu qu'une dizaine de mules".

Mais c'est probablement cet entêtement qui a permis à des milliers de jeunes de s'ouvrir sur le monde